Serial-Coureur

Chapitre I

 

La Réunion 15 octobre 2014
La Diagonale des Fous

 

Avec ses babillages incessants, elle lui prenait la tête. Elle l’assommait et il n’en pouvait plus de cette course insensée. De cette vaine poursuite, dans la foulée de cet être insignifiant, grotesque cavale d’orgueil, inaccessible. 20 bornes qu’elle le soûlait. Dans ces ravines de l’île de la Réunion, elle et lui, ils couraient depuis le petit jour. Ils avaient gravi La Fournaise, franchi la Plaine des Sables… Le dénivelé était pénible. Familier des courses de plus de 100 kilomètres, la distance ne lui faisait pas peur. Pas plus que ces ascensions, si raides. Il s’était entraîné dans des cages d’escalier d’immeubles de la région parisienne, les dernières semaines. Pas moins de douze étages, gravis à un rythme d’enfer. Mais cette préparation de forçat n’avait pas été suffisante. Pour parvenir au terme de ces 160 kilomètres, avec les 10 000 mètres de dénivelé positif à se farcir, pour cette traversée de l’île, 1 200 mètres d’un seul trait, c’était beaucoup pour lui. Surtout dans ce brouillard sonore fait d’anecdotes idiotes, de descriptions insipides, de commérages et poncifs de tout genre dont il n’avait absolument rien à foutre, mais rien…Insupportable! Et puis sa voix, sa voix, bordel ! Chuintante, acidulée, haut perchée, infantile et stupide… Sa voix lui vrillait les tympans. Il fallait que ça s’arrête: assez! Lire la suite

reinterpretation

Caravage -et -moi/le-catalogue

article  burq(1)

 

L'Eglise Santa Maria, piazza del Popolo où sont exposés le Saint Pierre et le Saint Paul du Maestro Caravaggio

L’Eglise Santa Maria, piazza del Popolo où sont exposés le Saint Pierre et le Saint Paul du Maestro Caravaggio

PASCAL_ BURQ ART_BOOK  

cliquer sur le lien ci- dessus pour le catalogue…

En avant première de l’expo, et en guise d’apéritif, le catalogue en italien avec les textes traduits en français en fin de catalogue. A vous de voir, lire et apprécier (ou pas!)

Nota les toiles mesurent entre 2m par 1,15m et 2,5m par 1,15m sur papier d’arche 300g/m2 aquarelle- encre de chine- bombe aeroso-l stylo- crayon-seringue-tube à éssai-

Caravage-et-moi

        Exposition à Rome en 2014 et à Céret en 2015

Chiesa Santa Maria del Popolo- Piazza del popolo

Médiathèque  Ludovic Massé-Céret

Sous le patronage de:  La ville de Rome, l’Ambassade de France près le Saint siège,

Il Museo Parigino a ROMA. Ville de Céret

carton invitation

carton invitation

L'affiche del 'exposition

L’affiche del ‘exposition

Caravage m’est tombé dessus en 1990. J’étais alors un jeune peintrinaire installé dans le sud de la France. Le peintrinaire est cette espèce bizarre qui a un travail sérieux et rigoureux la journée et qui soigne ses névroses et ses obsessions la nuit en maculant de pauvres feuilles et des toiles innocentes. En fait j’exerçais l’art vétérinaire de jour et je m’essayais à l’art tout court en mes soirées. C’est ce Noel là que je reçus un livre: Caravage, le clair obscure. Je découvrais le génie. Page après page la perfection m’aveuglait. Quel choc ce fut. La science absolue de l’éclairage, la mise en scène, le dessin et jusqu’au choix des modèles. Tout était parfait ,insurpassable et d’un intelligence exquise. Je recevais une gifle et le souffle de cet perfection à quatre siècles d’intervalle. C’est dire s’il avait du talent et le bras long! Lire la suite